La France Représente la 8ème Plus Grande Concentration Mondiale de Consommateurs Achetant de L'alcool en Ligne

June 6, 2017
Jannie Cahill
Written By
Jannie Cahill

PARIS - Le 6 Juin, 2017. Selon le nouveau rapport « Comment Les Marques d'alcool Peuvent Tirer Profit du Commerce Electronique » (How Alcohol Brands Can Tap the eCommerce Opportunity), réalisé par Profitero en collaboration avec Nielsen : seulement 8% des consommateurs, issus de 60 pays différents, achètent de l'alcool en ligne. À l'heure actuelle, les boissons alcoolisées constituent l'une des catégories les moins achetées du e-commerce, mais avec un potentiel énorme. La croissance de l’achat de boissons alcoolisées en ligne est axée sur six facteurs clés et les opportunités pour les marques devraient se multiplier.

« Il ne fait aucun doute que la demande en ligne de boissons pour adultes augmente. Cela constitue d’ores et déjà une grande opportunité pour les marques et cela ne cesse d’augmenter», explique Keith Anderson, Profitero SVP of global strategy et auteur du rapport. Il poursuit « Beaucoup de signes indiquent que les consommateurs sont prêts à acheter de l'alcool en ligne et la croissance des ventes via le Web est inévitable ».

En France, la bière figure parmi les 15 principales catégories de produits de grande consommation achetées en ligne (selon les données du rapport Global Connectted Commerce de Nielsen de janvier 2017) et constitue une catégorie à forte croissance. Les ventes de bière en ligne en France s’élevaient à 102 millions de dollars US entre septembre 2015 et août 2016, soit une augmentation de 27,6% par rapport aux 12 mois précédents. 

Pascal Bucalo – Profitero Sales Director, France explique que le marché français est très spécifique : « comparé aux autres catégories que Profitero suit sur Amazon en France, le rayon alcool est composé de nombreuses grandes marques, mais ne dispose pas de grand leadership : les deux premières marques pèsent  seulement 5% des rangs dans les meilleures ventes ; une analyse plus fine par type de spiritueux peut confirmer cette grande diversité, due à un assortiment large. »

Autre nouveauté liée à la catégorie alcool : l’impact des nouvelles technologies. Par exemple, Pernod Ricard s’essaye à l’Internet des Objets (IoT) afin d’augmenter ses parts de marché lié au marché de l’alcool à domicile. La marque teste notamment, à Paris et sur plusieurs autres marchés européens, une machine de fabrication de cocktails à domicile connectée, baptisée Opn. Le potentiel de l’IoT semble être assez conséquent pour renforcer les ventes en ligne pour Pernod Ricard et pourquoi pas d’autres marques.  Selon le rapport Fastmover de Profitero pour la bière, le vin et les spiritueux sur Amazon France, les marques de Pernod Ricard ont toujours été très bien classées dans la liste des 100 meilleurs vendeurs de la catégorie entre juillet et novembre 2016.

Dans le rapport, Profitero identifie six facteurs qui généreront de futures ventes d'alcool en ligne:

  1. La poursuite de la migration de l’achat en boutique à l’achat en ligne Les consommateurs deviennent de plus en plus à l'aise sur Internet et utilisent le web non seulement pour acheter des produits, mais aussi pour mener des recherches, vérifier les prix, lire des avis et plus encore. L'épicerie en ligne prend de l'ampleur en partie grâce à l'expansion des services click-and-collect et de la livraison à domicile, sans parler de la pénétration croissante de l'épicerie sur Amazon.
  1. L’émergence de modèles d'alcool en ligne Ces dernières années, une foule de plates-formes d'alcool en ligne ont fait leur apparition, transformant la façon dont les consommateurs peuvent acheter et commander de l'alcool.
  1. Les spécificités liées aux achats en ligne qui favorisent l'achat d'alcool Beaucoup de spécificités du shopping en ligne sont bien adaptées à l'alcool : la praticité, les services click and collect et la livraison à domicile, la concurrence des prix entre les différents distributeurs, la possibilité de comparer les produits et l'accès des consommateurs à un «puits sans fin» de produits, en particulier en ce qui concerne le vin.
  1. Trouver des marques challengers en ligne Les ventes en ligne sont propulsées par la croissance des marques challenger, telles que les bières artisanales, qui ont fait leur apparition sur le web à une vitesse vertigineuse. Les bières artisanales ont souvent une présence digitale conséquente et offrent une composante expérientielle unique recherchée par la génération Y et les autres consommateurs à hauts revenus. Les amateurs de bière à travers le monde sont ravis de naviguer sur le Web à la recherche de la dernière spécialité brassée.
  1. Des millions de membres de la génération Y peuvent maintenant boire La génération Y,  qui a grandi avec Internet, les smartphones et les applications mobiles – a désormais  confortablement atteint l'âge légal de consommer de l’alcool et dispose d’un énorme pouvoir d’achat. Ils voudront acheter de l'alcool de la même manière qu'ils achètent d'autres produits - en ligne.
  1. Les ventes d'alcool en ligne liées aux événements Le fait de mélanger de grands événements, comme la Coupe du Monde et l'Eurovision, à l'alcool n'est pas nouveau. Mais plus récemment, quantité d’«événements» liés aux boissons, principalement en provenance de la télévision et des médias sociaux, ont émergé, comme des spectacles de talents, des cérémonies de récompenses et des événements liés au tapis rouge.

Keith Anderson explique « Les distributeurs, les marques et les entreprises technologiques explorent et expérimentent une foule de plates-formes en ligne et de mécanismes de livraison pour faciliter l'achat de l'alcool en ligne. Les marques de boissons alcoolisées ont beaucoup d'occasions d'influencer le comportement des acheteurs et de s'engager auprès des distributeurs en ligne et des plates-formes technologiques. « 

Le rapport, « Comment Les Marques d'alcool Peuvent Tirer Profit du Commerce Electronique », de Profitero peut être téléchargé ici: http://insights.profitero.com/042017-AlcoholWP.html

Contact presse

Audrey Lacroix

06 14 40 15 81

lacroix.audrey@yahoo.fr

 

View all posts

Recommended reading